Comment se passe la revente d’un bien immobilier ?

Comment se passe la revente d’un bien immobilier ?

Lorsqu’un logement n’est plus rentable ou qu’un nouveau projet immobilier se dessine, il arrive que nous soyons amenés à revendre un bien immobilier.

D’après moi, il est toujours préférable de procéder à la revente d’un logement plutôt que de conserver un logement qui n’est pas forcément occupé et qui peut éventuellement amener à perdre de l’argent si les dépenses et les charges sont supérieures aux profits.

Une fois que vous avez pris la décision de revendre votre logement, il faut organiser la revente du bien.

Oui mais, quelles sont ces différentes étapes ? Comment faut-il procéder pour revendre un bien immobilier ?

Je vous propose de découvrir les réponses ensemble dans ce nouvel article.

Déterminer le prix du bien immobilier 

La première question à vous poser lors de la revente d’un bien immobilier est de savoir si vous souhaitez vous occuper vous-même de la revente du bien ou si vous préférez vous tourner vers un professionnel du secteur.

Dans le premier cas, il vous incombera de gérer la vente de votre logement du début à la fin, de trouver des acheteurs, et de vous assurer de ne pas vendre votre bien à perte. 

Dans le second cas, vous n’aurez absolument rien à faire, c’est le professionnel du secteur qui se chargera de tout. Vous gagnerez donc un temps précieux… mais bien sûr cela a un coût.

A vous de voir laquelle de ces deux options vous convient le mieux.

La première étape dans la revente d’un bien immobilier est de déterminer le prix du logement. Là encore, vous pouvez le faire estimer par un professionnel ou alors le faire vous-même.

Personnellement, je vous recommande de faire appel à un professionnel du secteur tel qu’une agence immobilière. Ils connaissent le marché actuel, les prix des logements de votre quartier et même le niveau de l’offre et de la demande.

Ce professionnel du secteur sera en mesure de calculer un prix de revente juste qui vous permettra de ne pas revendre votre bien à perte et aussi de ne pas surévaluer votre bien et donc de pouvoir trouver des acheteurs plus facilement.

La dernière des choses à faire est de surévaluer votre bien. Si son prix de vente est trop élevé, vous risquez de ne pas avoir de visites et donc de perdre beaucoup de temps avant de le revendre. 

Il faut savoir que plus un bien reste en vente sur le marché immobilier, moins il sera demandé. C’est un mauvais signe qui risque de faire peur aux acheteurs potentiels car ça sous-entend que votre logement n’est pas très demandé et qu’il présente peut-être des anomalies.

Faire paraitre l’annonce de vente de votre bien immobilier

Une fois que le prix de vente de votre logement a été déterminé, il va vous falloir rendre publique l’annonce de sa vente.

C’est une étape très importante. Si l’annonce est bien rédigée et que les photos sont de qualité, je peux assurer que vous aurez beaucoup plus de visites et donc d’acheteurs potentiels.

D’ailleurs, je recommande toujours à mes clients de rafraichir et d’épurer leur logement avant de le mettre à la vente. Ça ne prend pas beaucoup de temps et ça peut clairement jouer dans la balance lors de la revente. 

Rafraichissez les peintures, épurez l’endroit si votre logement est meublé…il faut que les acheteurs puissent se projeter.

Je vous conseille de faire paraitre votre annonce sur des supports différents pour pouvoir toucher une cible plus variée : des sites d’annonces immobilières tels que Leboncoin, dans la presse écrite locale, et dans des agences immobilières si vous avez décidé de passer par un professionnel du secteur.

Le déroulement de la procédure de vente d’un bien immobilier

Ça y est, vous avez trouvé des acheteurs. L’étape la plus délicate a été réalisée.

Maintenant, il s’agit de suivre la procédure de vente d’un logement immobilier.

Vous vous rappelez certainement ces étapes, ce sont les mêmes que lorsque vous avez acheté votre bien immobilier.

Pour commencer, il y a la signature de la promesse de vente et du compromis de vente qui devront être signés par vous ainsi que par l’acheteur. Il n’est pas nécessaire de passer devant un notaire pour signer la promesse de vente. L’acheteur vous versera 10% de la somme totale du bien au moment de la signature de la promesse de vente, somme qui restera bloquée jusqu’à la signature finale de la vente. On appelle ça le séquestre. Il faut savoir que cette étape n’est pas obligatoire et qu’elle est négociable si le besoin s’en fait.

Il est important de vous rappeler qu’à ce moment-là la responsabilité de l’acheteur n’est pas encore engagée. Il a un délai de rétractation qui correspond à une durée de 10 jours. 

Pour finir, après une durée de quelques mois, vous pourrez signer ensemble l’acte de vente définitif.

Ces quelques mois sont nécessaires pour que l’acheteur puisse obtenir un crédit si besoin et pour que le droit de préemption de la mairie soit levé. Pour info, le droit de préemption permet à la mairie d’être acquéreuse de tous les biens immobiliers qui se situent sur son territoire avant qu’ils soient vendus. Ce n’est qu’une fois que ce droit de préemption sera levé que vous pourrez devenir à votre tour propriétaire de ce logement.

Cet acte de vente définitif doit automatiquement avoir lieu devant un notaire. Sachez que vous pouvez tout à fait vous tourner vers un notaire différent de celui des acheteurs.

Une fois que tous les documents auront été signés, vous recevrez la totalité du montant du logement et l’acheteur recevra les clefs de son nouveau logement. 

Revendre un bien immobilier avant la fin d’un crédit

C’est une question importante, que se passe-t-il si vous décidez de revendre votre bien avant la fin du remboursement du crédit immobilier ?

Pas de panique, c’est tout à fait possible et c’est assez simple.

Plusieurs options s’offrent à vous. 

Vous pouvez rembourser votre crédit par anticipation suite à la signature de l’acte authentique de vente de votre bien et une fois que vous aurez reçu les fonds de l’acquéreur. C’est le notaire qui versera le capital restant dû du crédit à votre organisme préteur.

Je ne vous cache pas qu’il y a généralement des indemnités à payer lors d’un remboursement anticipé, à moins d’être en mesure de négocier les indemnités de remboursement anticipé (IRA). C’est une clause que vous pouvez intégrer dans votre offre de prêt au moment de sa mise en place. En général, ces frais correspondent à 3% du capital restant dû.

Une autre option qui s’offre à vous est de transférer votre prêt immobilier pour financer un nouveau logement. Vous conserverez dans ce cas votre prêt initial pour procéder à l’achat d’un autre bien immobilier.

Conclusion

Revendre un bien immobilier est une opération très répandue de nos jours avec un marché immobilier particulièrement actif en France.

La procédure est toujours la même, la question qu’il faut vous poser est de savoir si vous souhaitez réaliser la vente de votre logement vous même ou si vous souhaitez faire appel à un professionnel du secteur.

Ce qui est sûr c’est qu’il n’est pas dans votre intérêt de garder un bien qui n’est pas rentable, n’attendez pas pour le revendre.

Réservez dès maintenant votre appel stratégique gratuit en cliquant ici pour que mon équipe et moi-même puissions vous accompagner dans votre projet immobilier.