J’investis en 2021 : les problèmes à anticiper

J’investis en 2021 : les problèmes à anticiper

Vous cherchez à investir mais n’êtes pas certain que la période actuelle soit la plus propice ?

Comment se porte le secteur de l’immobilier en ce moment, à l’heure de la crise sanitaire du COVID ?

Quels sont les éventuels problèmes auxquels vous pourriez faire face en investissant dans l’immobilier locatif en 2021 ?

Chaque période a ses spécificités. Ce qui est important, c’est de les connaitre afin de pouvoir s’y adapter du mieux possible.

Dans ce nouvel article, je vais vous parler du marché de l’immobilier actuel et nous allons voir ensemble comment vous préparer à réussir votre investissement.

Entrons tout de suite dans les détails.

Le secteur de l’immobilier en 2021

Pour commencer, j’ai envie de vous rassurer.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le secteur de l’immobilier se porte très bien malgré la crise sanitaire actuelle.

Les français qui investissent dans l’immobilier sont toujours aussi nombreux.

Et c’est bien normal car même en temps de crise, les gens ont besoin de se loger.

Étant donné que certains emplois sont devenus précaires depuis le début de la pandémie, de nombreux français cherchent d’autres moyens pour s’assurer une sécurité financière et se constituer un patrimoine.

La bonne nouvelle c’est que les taux d’emprunt sont toujours très bas ce qui est idéal en vue de rentabiliser son investissement rapidement.

Pour vous donner une idée, certains taux ont même atteints les 0,73% (pour une durée d’emprunt de 20 ans) ce qui est historiquement très bas. Investir maintenant est excessivement intéressant. Pour votre information, le taux moyen observé cette année est de 1,2% (taux hors assurances).

Ça faisait déjà plusieurs années que les taux d’emprunt baissaient dans le secteur de l’immobilier et c’est toujours le cas.

2021 est donc une excellente année pour investir dans l’immobilier.

En revanche, comme je vous le disais, la crise sanitaire du COVID a un impact considérable sur le secteur de l’emploi.

La plupart des français ont été amenés à faire du télétravail pendant les différents confinements et même au-delà.

Cette instauration massive et soudaine du télétravail dans de nombreuses entreprises a eu un impact sur le secteur de l’immobilier.

Ce qu’il se passe, c’est que ce télétravail perdure dans le temps.

Du coup, les français se rendent moins souvent sur leur lieu de travail.

Le secteur de l’immobilier s’en retrouve changé, les entreprises ont à présent besoin de moins de surfaces pour leurs employés.

Une des autres conséquences de l’instauration du télétravail est que les travailleurs ne sont plus tenus de vivre à proximité immédiate de leur lieu de travail.

Les grandes villes ont donc tendance à se vider et les villes moyennes sont de plus en plus prisées.

En 2021, les prix dans le secteur de l’immobilier augmentent un peu partout en France sauf dans les grandes villes comme Paris ou Lyon où ils connaissent une légère baisse.

C’est une donnée intéressante à connaître avant d’investir.

Les villes moyennes vont voir leurs prix augmenter de plus en plus avec ces changements, c’est donc le moment opportun pour investir.

De plus, comme les français passent plus de temps chez eux qu’auparavant, ils portent davantage leur attention sur leur confort que par le passé.

Ils sont nombreux à déménager pour avoir un cadre de vie plus confortable.

Les français favorisent à présent les logements avec un extérieur (les gens veulent des jardins), des logements qui sont climatisés ou encore des biens situés dans des rues calmes et dans des quartiers chaleureux.

D’ailleurs, avoir une résidence secondaire est de plus en plus courant car le télétravail permet aux français d’en profiter bien plus qu’avant.

Les difficultés d’un investissement immobilier en 2021

Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Même si la situation actuelle est favorable pour investir dans l’immobilier, certains aspects sont un peu plus compliqués qu’auparavant.

Pour commencer, il faut savoir que les banques sont beaucoup plus exigeantes.

C’est normal, le secteur de l’emploi a été impacté par la crise sanitaire. Nombreux sont les français qui ont perdu leur emploi et qui se sont soudainement retrouvés au chômage.

Et par conséquent, ils ont été dans l’incapacité de rembourser leur prêt.

Les banques ont dû trouver des solutions pour éviter ce genre de situations. Du coup, elles sont désormais beaucoup plus exigeantes avec leurs clients.

Rassurez-vous, ces dernières accordent toujours des prêts bancaires. Ce qui se passe, c’est qu’elles demandent à leurs clients de souscrire à de nombreuses assurances complémentaires autour du prêt.

De cette façon, elles se protègent en cas d’une perte d’emploi ou de tout autre aléa de la vie.

Je vous invite à vous renseigner sur les différents organismes prêteurs et sur les conditions qu’ils exigent.

Certains seront regardants sur le secteur d’activité de l’emprunteur, d’autres vont privilégier des prêts sur de plus courtes durées.

Il existe de nombreux organismes prêteurs, à vous de vous tourner vers celui qui sera le plus adapté à votre situation.

Si vous avez des doutes, sachez qu’il existe de nombreux sites de comparaison en ligne.

Aussi, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du secteur. Un bon courtier sera en mesure de dénicher l’organisme parfaitement adapté à votre situation et de négocier les conditions autour de votre prêt.

Une autre des conséquences de la crise sanitaire, c’est que les banques sont plus regardantes concernant votre apport personnel.

Bien sûr, il est important d’avoir un apport personnel afin d’obtenir un prêt.

En ce moment, les organismes bancaires peuvent demander jusqu’à 20% d’apport personnel en fonction des cas. N’en parlez pas lors de votre demande de prêt. Attendez de voir les conditions que vous proposent l’établissement en question.

Pour résumer, les banques sont beaucoup moins souples quant aux conditions qui englobent les prêts mais les taux de prêts sont excellents, c’est donc le moment idéal pour investir.

Conclusion

La crise sanitaire n’a pas affecté le secteur de l’immobilier.

Ce qui a changé, ce sont les conditions de vie des français.

Ils sont de plus en plus nombreux à travailler de chez eux et cherchent des logements plus agréables.

Si le logement dans lequel vous avez investi n’est pas rénové, c’est le bon moment pour lui apporter des travaux d’amélioration.

Si vous cherchez à investir, renseignez-vous sur les régions françaises qui sont en vogue en ce moment.

Les conditions des organismes prêteurs ont évoluées depuis le début de la crise. Il est important de vous tourner vers un organisme qui sera adapté à votre projet et qui sera en mesure de vous accompagner.

C’est en connaissant les défis actuels d’un investissement immobilier que vous serez capables de les relever.

Si vous avez des doutes ou des questions, je me tiens à votre disposition pour y répondre.

La situation actuelle est une situation inédite et il est important d’y être préparé pour pouvoir réaliser un investissement rentable.

Réservez dès maintenant votre appel stratégique gratuit en cliquant ici.